Les spécialités culinaires du Finistère

Croquer dans une galette sucrée, savourer une douzaine d’huîtres sur le port de Brest, déguster une part de kouign amann tout chaud… La gastronomie du Finistère, ce sont des dizaines de spécialités culinaires plus gourmandes les unes que les autres. Nous vous emmenons à la découverte de 10 plats typiques et incontournables !

  • Le kouign amann

Promis, il n’est pas obligatoire de savoir le prononcer pour y goûter ! Le kouign amann est un gâteau typique breton, qui trouve son origine dans une boulangerie de Douarnenez vers 1860.

Oubliez tout de suite les calories : la recette traditionnelle au pliage très technique, se compose de pâte feuilletée, de sucre, et de beaucoup, beaucoup… de beurre.
Le meilleur conseil pour le déguster : faites-le réchauffer pour qu’il soit tiède et que le beurre vous coule sur les doigts !

  • Les galettes de Pont-Aven

C’est en 1890, au cœur de la cité des peintres qu’Isidore Penven a créé dans sa boulangerie les galettes de Pont-Aven, de délicieux petits biscuits croquants au bon goût de beurre devenus une spécialité du sud Finistère. La recette bien gardée ravit les amateurs de « traou mad » (« bonnes choses » en breton) à l’heure du café ou pour une pause gourmande.

  • Le kig ha farz

Un pot-au-feu breton ! Le kig ha farz, spécialité originaire du nord Finistère, est un plat traditionnel composé de viandes et de légumes. Sa particularité : le « farz », un mélange à base de farine de froment pour le farz blanc, de sarrasin pour le farz noir.

Le farz est cuit dans le sac en tissu typique, directement dans le bouillon. Si le sac peut être fabriqué maison, on le trouve aussi à l’achat comme dans le kit « kig ha farz » proposé par La Chikolodenn.

Et on n’oublie pas le « lipig » : un mélange d’oignons et de beurre déposé dans l’assiette au moment du service et qui vient accompagner le tout.

  • Le Pâté Hénaff

Le Pâté du mataf ! Une spécialité à base de porc, compagnon convivial des pique-nique, voyages et apéros improvisés entre amis, qui a même accompagné les astronautes dans l’ISS !

Le Pâté Hénaff, dans sa petite boîte bleue, est depuis toujours fabriqué à Pouldreuzic, dans le sud du Finistère. Un musée lui est dédié et les boutiques Hénaff and Co proposent plusieurs boîtes aux séries limitées. On y trouve aussi un grand choix d’épicerie fine de producteurs bretons.

Fans de la marque Hénaff ? Retrouvez également une collection de vêtements personnalisés à son effigie !

  • Les huîtres du Belon

C’est la star des tables de fête et sa renommée va bien au-delà de la Bretagne !

La Belon est une huître plate qui trouve son origine ici, dans le sud Finistère. Les huîtres sont cultivées durant 3 ans dans le golfe du Morbihan, puis viennent achever leur affinage dans la rivière du Belon. C’est le mélange d’eau de mer et d’eau douce qui leur ce petit goût de noisette si particulier.

  • La cotriade

On aime le Finistère pour ses spécialités de la mer au bon goût iodé, et la cotriade ne fait pas exception. Il s’agit d’une soupe bretonne réalisée avec plusieurs espèces de poissons. Historiquement, elle désignait la part qui était laissée au pêcheur après une marée.

On peut agrémenter la cotriade de moules ou autres fruits de mer, de légumes et d’aromates, et on la sert traditionnellement avec des pommes de terre.

  • Les oignons de Roscoff

Cet oignon rosé a une saveur douce, légèrement sucrée. On l’aime en tarte, en confit, il est parfait pour accompagner le kig ha farz ou la galette saucisse !

Produit dans le nord Finistère, l’oignon rosé bénéficie d’une AOP. À Roscoff, on lui dédie même une fête chaque année au mois d’août ! On peut aussi visiter la maison des johnnies, le nom donné aux vendeurs d’oignons qui se rendaient en Grande-Bretagne par la mer.

  • Les fraises de Plougastel

Cette petite douceur sucrée fait également partie des spécialités du Finistère. De variété gariguette, elle se plaît particulièrement au climat doux et tempéré du nord de la Bretagne. On la trouve sur les marchés de producteurs dès le mois d’avril.

À Plougastel-Daoulas, un musée et une fête lui sont consacrés. À découvrir également : les produits d’épicerie à base de fraise de Plougastel : confitures, thé et la liqueur de fraise pour des apéros bretons très fruités !

  • Les artichauts de Bretagne

Comme pour la fraise, le climat du nord Finistère (appelé la « ceinture dorée ») se prête particulièrement bien à la culture de l’artichaut, dont la pleine saison en Bretagne s’étale de mai à novembre.

L’artichaut est présent dans des innovations culinaires et notamment des tartinables pour l’apéritif, associé à ses saveurs douces ou plus exotiques.

  • Les saucisses de Molène

Ne quittez pas le Finistère sans avoir goûté à cette spécialité ! La saucisse de Molène ou « pikolenn » est fumée aux algues, pour une simple et bonne raison : il n’y a pas d’arbre sur l’île Molène !

Préparez la pikolenn en cuisson lente dans une recette de ragoût ou de potée, ou appréciez-la grillée au barbecue où elle fera ressortir toutes ses saveurs !

À découvrir absolument : le cassoulet breton à la saucisse de Molène, un plat original et 100 % breton !

Cette liste des spécialités du Finistère est loin d’être exhaustive ! Citons les gâteaux bretons et autres « lichouseries » comme le kouign bigouden, le kouign des gras, les thés et infusions locales de chez Barrony’s ou Tonnerre de Brest, les autres produits de la mer : sardines de Douarnenez, langoustines et coquillages… Mais aussi le cidre et le chouchen, à consommer avec modération !

  • Et pour manger local en Finistère ?

Manger local en Bretagne, c’est facile, et devenir (presque) 100 % locavore, c’est possible ! Des plateformes comme Mangeons Local en Bretagne ou Produits Locaux.bzh valorisent le circuit court et les producteurs en permettant au consommateur de trouver les ventes directes près de chez lui.

Restez informé !   Recevez notre newsletter et découvrez nos échappées

This field is for validation purposes and should be left unchanged.